Recruter un salarié étranger : coût pour l’employeur

Date de mise à jour

 

L’employeur doit s’acquitter du paiement d’une taxe auprès de l’Office Français de l’Immigration et de l’Intégration (OFII) lors de la première entrée en France du talent étranger ou lors de sa première admission au séjour en qualité de salarié.

Cette taxe est due après la visite médicale du salarié et s’ajoute au coût du visa ou titre de séjour autorisant le séjour en France du travailleur étranger.

 

Montant

 

Le montant varie en fonction de la durée du contrat de travail :

  • pour une durée supérieure ou égale à 12 mois: 55 % du salaire versé au travailleur étranger, dans la limite de 2,5 fois le montant mensuel du SMIC (soit 3 848.54 € pour 2020). Si le salaire mensuel brut est supérieur à 3 848.54 €, le montant de la taxe est limité à 2 116,70 € pour l’année 2020 ;
  • pour une durée supérieure à 3 mois et inférieure à 12 mois: le montant de la taxe est comprise entre 74 € et 300 € en fonction du salaire mensuel brut de l’intéressé ;
  • pour un emploi à caractère saisonnier: le montant de la taxe est de 50 € par mois d’activité salariée complet ou incomplet.

 

Dispense

 

L’entreprise n’a pas à s’acquitter de cette redevance pour les travailleurs venant exercer une mission de moins de 3 mois en France.

 

Sont également exonérées du paiement de cette taxe, les structures suivantes :

  • les organismes de recherche publics et les fondations reconnues d’utilité publique ;
  • les établissements d’enseignement supérieur ;
  • les fondations et établissement publics de coopération scientifique.

Découvrir nos publications

Publications

Make A French Start –  La législation sociale en France

Le code du travail français a connu de nombreuses évolutions dont l’objectif est de simplifier le dialogue social et d’apporter davantage de flexibilité dans l’organisation des entreprises.

En savoir +

Publications

Doing Business : Accueil des talents

La France, une destination attractive pour investisseurs, créateurs d’entreprises, dirigeants et cadres étrangers !

En savoir +

Déclarer son premier salarié

Source : URSSAF