Etudiant

Date de mise à jour

 

 

Vous venez en France pour étudier

 

Vous devez obtenir un visa de court ou de long séjour, sauf dispense en raison de votre nationalité. Consultez notre rubrique Visa, Séjour, Travail pour davantage de détails.
Rapprochez-vous également du service de mobilité internationale de votre université et consultez le site l’agence pour la promotion de l’enseignement supérieur Campus-France pour obtenir plus d’informations sur les démarches à entreprendre.

 

France-visas est le site officiel contenant toute l’information nécessaire pour vous guider dans votre démarche de demande de visa si vous êtes concerné et vous assister à chaque étape de votre demande (préparation du dossier, saisie, dépôt et suivi de votre demande).
Vous retrouverez toute l’information nécessaire à votre séjour en tant qu’étudiant sur la page dédiée :

https://france-visas.gouv.fr/web/france-visas/etudier

 

 

 

Travailler pendant ses études

 

L’étudiant étranger est autorisé, sous couvert de sa carte « Etudiant » en cours de validité, à exercer une activité salariée à titre accessoire, dans la limite de 60 % de la durée de travail annuelle, soit 964 heures.

L’employeur d’effectuer une déclaration nominative auprès de la préfecture du lieu de résidence de l’intéressé, 48h ouvrées avant la date d’embauche. Si le quota de 964 heure est dépassé, une autorisation provisoire de travail (APT) est alors nécessaire. Par exception, l’étudiant de nationalité algérienne doit disposer d’une APT dès qu’il souhaite travailler. Cette autorisation de travail est à solliciter auprès du service de la main d’œuvre étrangère de la Direccte.

Dans certains départements, la demande peut se faire en ligne via le site Workinfrance. Work In France est un service public numérique développé par le ministère des affaires sociales  qui permet aux employeurs ou étudiants étrangers d’effectuer des démarches de demandes d’autorisations provisoires de travail (APT) en ligne.

L’utilisateur, à savoir l’étudiant ou leur employeur, complète un formulaire via la plateforme demarches-simplifiees.fr. Ce formulaire est directement transmis au service de la main d’oeuvre étrangère de la Direccte ; il s’agit de la direction locale traitant les questions liées au travail.

Travailler pendant et après ses études, c'est possible!

Source : Campus France - 2017

Après les études

 

L’étudiant étranger résidant en France sous couvert d’une carte de séjour « Etudiant » et récemment diplômé d’un master ou équivalent peut souhaiter rester sur le territoire français afin d’y exercer une première activité professionnelle salarié ou non salariée

 

Recherche d’emploi

 

L’étudiant peut obtenir une carte de séjour temporaire « Recherche d’emploi ou création d’entreprise » qui l’autorise à résider en France pendant une durée maximale de 12 mois, sans renouvellement possible. La demande de cette carte est à faire auprès de la Préfecture de son lieu de domicile. Des dispositions spécifiques peuvent être prévues par les accords bilatéraux conclus par la France.

 

Cette carte de séjour temporaire permet à son titulaire de compléter sa formation par une 1ère expérience professionnelle et à chercher un emploi en relation avec sa formation.

Deux mois avant la date d’expiration de cette carte de séjour, son titulaire devra faire un changement de statut auprès de la Préfecture de son lieu de résidence vers un titre de séjour correspondant à sa situation, sans que lui soit opposable la situation de l’emploi.

 

Consultez notre fiche synthèse: Salariés recrutés par une entreprise en France

 

L’étudiant étranger, qui aurait quitté la France après l’obtention de son diplôme de master ou équivalent, peut bénéficier de la carte dans un délai maximal de 4 ans à compter de sa délivrance. Si le diplômé réside à l’étranger, la demande de visa de long séjour doit être initiée sur le site officiel France-visas.gouv.fr

 

Projet de création d’entreprise

 

L’étudiant peut obtenir une carte de séjour temporaire « Recherche d’emploi ou création d’entreprise » qui l’autorise à résider en France pendant une durée maximale de 12 mois, sans renouvellement possible. Des dispositions spécifiques peuvent être prévues par les accords bilatéraux conclus par la France. La demande de cette carte est à faire auprès de la Préfecture de son lieu de domicile.

Cette carte de séjour temporaire permet à son titulaire de développer un projet de création d’entreprise dans un domaine correspondant à sa formation.

Deux mois avant la date d’expiration de cette carte de séjour, son titulaire devra faire un changement de statut auprès de la Préfecture de son lieu de résidence vers un titre de séjour autorisant l’exercice d’une activité commerciale.

 

Consultez notre page dédiée aux entrepreneurs étrangers

 

L’étudiant étranger, qui aurait quitté la France après l’obtention de son diplôme de master ou équivalent, peut bénéficier de la carte de séjour temporaire dans un délai maximal de 4 ans à compter de sa délivrance. Si le diplômé réside à l’étranger, la demande de visa de long séjour doit être initiée sur le site officiel France-visas.gouv.fr

 

Exercer une activité salariée ou non salariée

 

L’étudiant peut également solliciter un changement de statut de titre de séjour dès l’obtention de son diplôme afin de pouvoir exercer une activité professionnelle salariée ou non salariée.

Plusieurs options lui sont accessibles en fonction de son profil et de ses projets, de sa rémunération et de l’emploi considéré le cas échéant.

Découvrez sous quelles conditions :

Entreprendre à l’issue de ses études;

Exercer une activité salariée pour une entreprise basée en France.