Détermination de la résidence fiscale

Thématiques

Date de mise à jour

 

La résidence fiscale ne se choisit pas, elle découle de critères légaux ou conventionnels.

Quelle que soit votre nationalité, votre résidence fiscale est en France si vous remplissez l’une des conditions suivantes :

  • votre lieu de résidence permanent  est en France c’est-à-dire votre lieu de résidence habituel ou celui de votre famille (conjoint et enfants) ;
  • en cas de double résidence permanente, votre centre des intérêts économiques et personnels est situé en France ;
  • si le centre des intérêts ne peut être déterminé, votre lieu de séjour principal se situe en France (séjour en France supérieur à 183 jours au cours d’une même année) ;
  • si aucun de ces critères n’est déterminant (séjour principal dans les 2 Etats ou aucun séjour principal dans les 2 Etats), votre résidence fiscale sera en France si vous avez la nationalité française ;
  • à défaut, les autorités fiscales des 2 pays peuvent être saisies pour déterminer votre résidence fiscale.

Les personnes ayant leur résidence fiscale en France sont imposables sur la totalité de leurs revenus de source française et de source étrangère. 

Le non-résident fiscal de France est imposé uniquement sur ses revenus de source française.

Les conventions fiscales internationales peuvent prévoir des spécificités.

 

Consultez les conventions bilatérales dont la France est signataire pour plus de précisions.

Cliquez ici

Le statut fiscal du dirigeant varie en fonction du statut juridique de sa société (EURL, SARL, SA…) et du type d’imposition des résultats choisi pour son entreprise :

  • Société soumise à l’impôt sur les sociétés (IS) : l’impôt sur les sociétés (IS) est un régime fiscal qui sépare le bénéfice de l’entreprise et la rémunération du dirigeant.
  • Société soumise à l’impôt sur le revenu (IR) : les résultats professionnels du dirigeant sont alors soumis au taux d’imposition du barème de l’impôt sur le revenu, comme ses autres revenus, et font partie du revenu imposable de son foyer fiscal.

Consultez notre publication Make a French Start : S’implanter en France