Conduire en France avec un permis étranger

Date de mise à jour

Vous venez en France et vous interrogez sur la possibilité de conduire avec votre permis ?

 

Il est possible de conduire en France sous couvert d’un permis délivré par une autorité étrangère dans les cas suivants :

  • En cas de possession d’un permis de conduire délivré par un pays membre de l’Union Européenne, de l’Espace Economique Européen ou suisse : ces permis sont en effet valables en France sans limitation de durée ;
  • En cas de possession d’un permis de conduire délivré par un autre Etat pendant la première année de séjour. Ces permis sont valables en France pendant 1 an maximum :
    • A partir de la date de début de validité du premier titre de séjour en France ;
    • Si le détenteur du permis possède un VLS-TS, à partir de la date de validation de ce visa par l’Office Française de l’Immigration et de l’Intégration, l’OFII (vignette et cachet sur le passeport).
  • les titulaires d’une carte de séjour « Etudiant », quel que soit le pays de délivrance du permis de conduire, bénéficient d’une reconnaissance de leur permis de conduire étranger durant toute la validité de leur titre de séjour « étudiant » ;

 

Si la durée du séjour dépasse un an, il sera nécessaire de procéder à l’échange du permis de conduire non européen, sous conditions d’éligibilité. Il convient de se renseigner sur cette démarche dès l’arrivée en France. Pour pouvoir échanger son permis d’origine pour un permis français, l’Etat ayant délivré le permis et la France doivent avoir signé un accord d’’échange. Retrouvez plus d’informations dans notre fiche dédiée « Echange d’un permis non européen ».

 

Conditions

 

Pour que le permis de conduire soit reconnu en France, les conditions suivantes doivent être remplies :

  • Le permis doit être en cours de validité ;
  • Il doit être utilisé conformément aux mentions d’ordre médical (port obligatoire de lunettes par exemple) qui y sont inscrites ;
  • Le détenteur du permis doit avoir l’âge minimal pour conduire (18 ans minimum pour un permis B) ;
  • Le permis doit être toujours valide dans le pays de délivrance (ni suspension, ni annulation, ni restriction d’utilisation).

Pour les ressortissants non européens, le permis doit également :

  • avoir été délivré dans le pays de résidence normale du détenteur avant son arrivée en France ;
  • être rédigé en français ou être accompagné d’une traduction officielle ;
  • avoir été obtenu avant la date de début de validité de son titre de séjour en France ou avant la validation de son visa par l’OFII.