Fiche synthèse : visa de long séjour

Thématiques

Date de mise à jour

 

Citoyen d’un Etat tiers à l’Union Européenne, l’Espace Economique Européen ou à la Suisse, vous souhaitez vous installer en France pour une longue période ?

 

Il vous faut en principe solliciter un visa de long séjour.

Le visa de long séjour permet aux ressortissants étrangers de séjourner en France pour une durée supérieure à 3 mois et a vocation à permettre aux intéressés d’obtenir un titre de séjour pour pouvoir résider sur le territoire pour une période déterminée.

 

Qui est concerné ?

 

Lorsqu’un ressortissant étranger souhaite résider en France plus de 90 jours, pour un motif privé (réunion familiale, retraite, etc.) ou professionnel (création d’une société, exercice d’une activité salariée, etc.), il doit présenter une demande de visa de long séjour auprès des autorités consulaires françaises de son pays de résidence.

Ce type de visa a vocation à permettre à son détenteur de s’installer en France pour une durée déterminée.
Pendant sa durée de validité, il donne à son titulaire les mêmes droits qu’une carte de séjour temporaire ou qu’une carte de séjour pluriannuelle. Il permet par ailleurs à son détenteur de demander un titre de séjour, auprès de la préfecture de son lieu de résidence, afin de pouvoir séjourner sur le territoire.
Les visas de long séjour sont fonction du motif du séjour du ressortissant étranger et l’ensemble des documents justificatifs doivent être fournis au Consulat, puis à nouveau en Préfecture.

 

Dispense

 

N’ont pas besoin de demander de visa de long séjour, les ressortissants :

  • d’un Etat tiers détenteurs d’un visa de court séjour portant la mention « Famille de Français » ;
  • de l’Union Européenne ;
  • de l’Espace Economique Européen (Islande, Norvège, Liechtenstein) ;
  • de la Suisse ;
  • des principautés de Monaco et d’Andorre ;
  • de Saint Marin et du Saint Siège ;
  • le ressortissant étranger et sa famille ayant acquis le statut de résidentde longue durée dans un autre Etat membre de l’Union Européenne ;
  • les étudiants ayant suivi une scolarité en France ininterrompue depuis l’âge de 16 ans et qui y poursuivent leurs études.

Motifs de séjour

 

Les visas de long séjour sont fonction du motif du séjour de l’étranger :

  • pour exercer une activité professionnelle ou investir en France, notamment :
    • le visa « Salarié détaché ICT » en mobilité intragroupe ;
    • les visas « Passeport Talent» et ses 10 mentions, aux fins de sollicitation de la carte de séjour pluriannuelle « Passeport Talent »  pour tout séjour envisagé d’une durée supérieure à 12 mois. Pour tout séjour dont la durée serait inférieure à une année, un VSL-TS  est octroyé ;
    • le visa « vacances-travail» pour les jeunes ressortissants éligibles ;
  • pour étudier :
    • le visa « étudiant» (VSL-TS) ;
    • le visa pour « mineur scolarisé» ;
  • pour effectuer un stage ou une formation : le visa pour « stagiaires ou jeunes professionnels en formation» (VLS-TS) ;
  • pour des visites touristiques, familiales ou privées ou encore des voyages d’affaires : le visa « visiteur» (VLS-TS) ;
  • pour regroupement familial.

Les visas de long séjour délivrés pour motif professionnel permettent à leur titulaire l’exercice d’une activité professionnelle dès leur arrivée en France, sans attendre la remise du titre de séjour.

Durée du séjour et validité du visa

 

Le visa de long séjour (VLS) permet au ressortissant étranger d’entrer en France en vue d’y effectuer un séjour de plus de 3 mois. Le visa de long séjour a une durée de validité qui est en principe de 3 mois. En tout état de cause, il ne peut excéder un an (cas du VLS-TS).

Bon à savoir : un visa de long séjour autorise également son titulaire à circuler librement au
sein de l’Espace Schengen pendant 90 jours sur une période de 180 jours.

Espace Schengen

Formalités à l’arrivée en France

 

Le visa de long séjour autorise son détenteur à solliciter le titre de séjour correspondant auprès de la Préfecture de son lieu de résidence en France afin de s’établir sur le territoire français.

Il doit prendre contact dès son arrivée avec la préfecture compétente pour entamer la procédure et se renseigner sur les modalités de dépôt de son dossier de demande de titre de séjour.
Ces modalités peuvent varier selon les Préfectures qui explicitent la procédure sur leur site internet.

Trouvez la préfecture compétente