Je veux lancer ma startup en France

Thématiques

Date de mise à jour

Vous êtes entrepreneur dans la tech, vous voulez lancer une startup audacieuse ? La France est le pays idéal pour ça.

 

Retrouvez les réponses à vos questions !

Visa, séjour et exercice d'une activité professionnelle

Santé et sécurité sociale

Je cherche des informations générales sur l’écosystème technologique français et les opportunités

Quels sites consulter ?

 

« La French Tech » : c’est le mouvement français des startups. Un écosystème unique qui réunit des startups (donc), mais aussi des investisseurs, des décideurs et des community builders. Sa mission : faire de la France un des pays les plus attractifs au monde pour les startups qui veulent se lancer, partir à la conquête des marchés internationaux et bâtir un avenir qui ait du sens.

La French tech a  constitué un vaste réseau de 13 capitales French Tech, 38 communautés French Tech en France et 48 communautés French Tech implantées dans près de 100 villes à travers le monde. Tous les jours, elles donnent l’impulsion à leur écosystème local, elles s’engagent et elles font avancer la French Tech.

Consultez le site de la French Tech 

Où postuler dans un incubateur/ accélérateur ?

 

Consultez le site de la French Tech et celui de BPI-création.

Visa, séjour et exercice d'une activité professionnelle

 

Je suis à l’étranger et je souhaite venir en France pour créer ma startup, quelles sont les étapes de mon parcours ?

Quel passeport talent correspond à ma situation ?

 

Vous portez un projet économique innovant 

Le « passeport talent projet économique innovant » s’adresse à vous. Les conditions pour obtenir un passeport talent « projet économique innovant » :

  • Justifier d’un projet économique innovant reconnu par un organisme public ;
  • Justifier des ressources suffisantes pour subvenir à ses besoins et à ceux de sa famille, équivalentes au salaire minimum de croissance (Smic), à savoir 18.473,04 € au 1er janvier 2020.

 

Vous souhaitez créer une entreprise 

Le « passeport talent création d’entreprise » s’adresse à vous. Les conditions pour obtenir un passeport talent « créateur d’entreprise » :

  • Porter un projet économique réel et sérieux de création d’entreprise en France ;
  • Détenir un diplôme équivalent au grade MASTER ou bénéficier d’une expérience professionnelle d’au moins 5 ans de niveau comparable ;
  • Assurer un investissement d’au moins 30 000 € ;
  • Disposer de ressources suffisantes pour subvenir à ses besoins et ceux de sa famille, équivalentes au salaire minimum de croissance (Smic), à savoir 18.473,04 € au 1er janvier 2020.

Comment bénéficier de la procédure French Tech Visa for Founders ?

 

Procédure valable jusqu’au 1er avril 2021

  • Etape n°1 : Candidature auprès d’un incubateur ou accélérateur partenaire de la French Tech ou bien d’un incubateur non référencé mais soutenu par la capitale French Tech (lettre de soutien en format libre, datée et signée).
  • Etape n°2 : Reconnaissance par l’incubateur du caractère innovant du projet. Une fois l’accord d’accompagnement et d’hébergement conclu avec l’incubateur, le caractère innovant du projet sera validé par la DGE (frenchtech.dge@finances.gouv.fr) après transmission par l’incubateur d’une fiche projet démontrant le caractère innovant du projet de création soutenu. La DGE éditera une lettre de reconnaissance officielle.
  • Etape n°3 : Une fois reçue, l’incubateur ou l’accélérateur partenaire envoie la lettre de reconnaissance au candidat.
  • Etape n°4 : L’intéressé joint cette lettre à son dossier de demande de visa de long séjour « Passeport talent Porteur de projet économique innovant » ou de titre de séjour. La procédure est différente selon que vous êtes à l’étranger ou déjà installé en France.

Mon séjour en France est inférieur ou égal à 12 mois, quel parcours suivre ?

 

  • Etape 1 : Si je souhaite être éligible au French Tech Visa for Founders, je demande mon admission officielle dans l’un des incubateurs, accélérateurs ou autres partenaires de la French Tech.
  • Etape 2 : Je dépose ma demande de visa long séjour valant titre de séjour (VLS-TS) en consulat. Pour préparer ma demande de visa et connaitre la liste des pièces à fournir, je me connecte sur le site de France-visas : france-visas.gouv.fr
  • Etape 3 : Je retire mon VLS-TS au consulat.
  • Etape 4 : Dans les 3 mois après mon arrivée en France, je valide en ligne mon VLS-TS sur le site : administration-etrangers-en-france.interieur.gouv.fr.

Mon séjour en France est supérieur à 12 mois, quel parcours suivre ?

 

  • Etape 1 : Si je souhaite être éligible au French Tech Visa for Founders, je demande mon admission officielle dans l’un des incubateurs, accélérateurs ou autres partenaires de la French Tech.
  • Etape 2 : Je dépose ma demande de visa long séjour (VLS) en consulat. Pour préparer ma demande de visa et connaitre la liste des pièces à fournir, je me connecte sur le site de France-visas : france-visas.gouv.fr
  • Etape 3 : Je retire au consulat mon VLS de 3 mois qui me permettra de venir en France.
  • Etape 4 : Je dépose ma demande de titre de séjour passeport talent en préfecture dans les 2 mois après mon arrivée en France. Pour connaître la liste des pièces à fournir, je me connecte sur le site : accueil-etrangers.gouv.fr. Une autorisation provisoire de séjour (APS) me sera remise lors du dépôt de ma demande, me permettant ainsi de voyager à l’étranger dans l’attente de la remise de mon titre de séjour passeport talent.
  • Etape 5 : Je retire mon titre de séjour passeport talent à la préfecture.

Je suis déjà en France

Startuper, je souhaite renouveler mon passeport talent, comment faire ?

 

Si vous êtes déjà en France et que vous souhaitez renouveler votre passeport talent à l’identique (même motif de séjour), vous pouvez le faire sans aucune difficulté dès lors que vous en remplissez les conditions.

Vous devez effectuer les démarches auprès de la préfecture de votre lieu de résidence deux mois avant l’expiration de votre VLS-TS ou de votre titre de séjour en cours.

Au-delà de 5 ans de présence en France, vous pourrez solliciter une carte de résident de 10 ans.

Je souhaite créer ma startup, comment procéder ?

 

Si vous êtes déjà en France et que vous souhaitez solliciter un passeport talent pour accompagner votre parcours de vie, vous pouvez le faire sans aucune difficulté dès lors que vous en remplissez les conditions.

  • Etape 1 : Si je souhaite être éligible au French Tech Visa for Founders, je demande mon admission officielle dans l’un des incubateurs, accélérateurs ou autres partenaires de la French Tech.
  • Etape 2 : Je dépose en préfecture ma demande de titre de séjour passeport talent. Pour connaitre la liste des pièces à fournir, je me connecte sur le site accueil-etrangers.gouv.fr.
  • Etape 3 : Je retire en préfecture mon titre de séjour passeport talent.

Mon titre de séjour actuel ne correspond pas à ma future activité, que dois-je faire ?

 

Si vous êtes déjà en France et que vous souhaitez solliciter un passeport talent pour accompagner votre parcours de vie (chercheur créant son entreprise innovante, salarié souhaitant créer son entreprise …) vous pouvez le faire sans aucune difficulté dès lors que vous en remplissez les conditions.

Vous devez effectuer les démarches auprès de la préfecture de votre lieu de résidence dès lors que votre situation a évolué et sans attendre la fin de votre titre actuel.

Au-delà de 5 ans de présence en France, vous pourrez solliciter une carte de résident de 10 ans.

Questions les plus fréquentes

Puis-je exercer une activité salariée avec un passeport talent projet économique innovant ou création d’entreprise ?

 

Non, vous ne pourrez pas être salarié. Les passeports talent projet économique innovant ou création d’entreprise permettent l’exercice d’une activité commerciale en lien avec le projet ayant justifié leur délivrance.

Une fois en France, puis- je voyager librement ?

 

Si votre séjour en France est inférieur ou égal à 12 mois : Vous disposez d’un visa long séjour valant titre de séjour, qui vous permet de franchir les frontières sans difficulté.

Si votre séjour en France est supérieur à 12 mois : Dans les deux mois suivant votre arrivée en France (avant l’expiration de votre visa long séjour), lors de votre demande de titre, la préfecture vous remet une autorisation provisoire de séjour (APS) qui vous permettra de voyager et de passer les frontières sans difficultés que ce soit pour des motifs professionnels ou personnels, en attendant d’avoir votre titre de séjour.

J’ai un Permis Vacances-Travail (PVT), puis-je créer ma startup ?

 

Si vous bénéficiez d’un visa vacances-travail en cours de validité, et vous souhaitez créer une startup en France, vous ne pouvez le faire directement. Vous vous êtes en effet engagé lors de votre demande de visa Permis Vacances-Travail à ne pas vous installer durablement en France. Dès lors, il vous faut retourner dans votre pays d’origine et solliciter un visa long séjour adapté à votre projet d’installation.

Ma famille peut-elle m'accompagner ?

Quelle est la procédure ?

 

Votre famille peut solliciter un passeport talent famille qui lui permettra de vous accompagner dans des conditions simplifiées : votre conjoint pourra travailler, les enfants du couple (dans le cas de familles recomposées) pourront vous suivre.

Quelle est l'activité professionnelle autorisée ?

 

Votre conjoint peut exercer toute activité professionnelle grâce au Passeport talent Famille.

Santé et sécurité sociale

Inscription à la sécurité sociale, comment procéder ?

 

Vous devez déclarer l’existence de votre entreprise au Centre de formalités des entreprises (CFE) du lieu d’activité de l’entreprise et effectuer la demande d’immatriculation aux près des URSSAF sur cfe.urssaf.fr ou, à défaut, sur imprimé papier (Cerfa 11768*07) dans les 8 jours suivant le début de votre activité.

Le CFE transmettra, notamment à la caisse d’assurance maladie dont vous dépendez, les éléments nécessaires à votre affiliation à la sécurité sociale française. Une fois votre entreprise déclarée, vous bénéficierez de la prise en charge de vos frais de santé par l’assurance maladie obligatoire française sans délai de carence.

A la suite de cette demande et une fois votre dossier traité, débouchant sur l’immatriculation de votre entreprise auprès du CFE, l’Insee vous attribue un numéro Siret d’identification unique ainsi qu’un code APE désignant l’activité principale de votre entreprise.

 

Si vous n’avez pas, pour le moment, d’activité professionnelle sur le territoire français, vous ne pourrez bénéficier des droits ouverts au titre de la sécurité sociale française qu’après 3 mois de résidence stable et régulière sur le territoire. Il vous faudra alors en faire la demande en adressant un formulaire relatif à votre demande d’ouverture des droits à l’assurance maladie (qui vous pourrez trouver ici) et en y joignant les documents justificatifs demandés dans le formulaire.

Quels sont les documents requis ?

 

Vous devrez dans un premier temps, apporter les documents attestant de la régularité de votre séjour sur le territoire français :

  • un document attestant de votre identité (passeport ou carte d’identité) ;
  • votre titre de séjour, délivré pour une durée de 6 mois ou plus le cas échéant ;
  • un document attestant de votre résidence en France stable depuis plus de 3 mois si vous n’avez pas encore d’activité professionnelle en France ;
  • un acte de naissance intégral ou avec filiation ;
  • une copie d’un document attestant de votre situation professionnelle lorsque vous travaillez.

Vous devrez également remplir et transmettre à la CPAM de votre lieu de résidence un formulaire relatif à votre demande d’ouverture des droits à l’assurance maladie (qui vous pourrez trouver ici)

Mon conjoint et mes enfants sont-ils protégés ?

 

Oui, votre conjoint, concubin ou la personne avec qui vous êtes lié par un pacte civil de solidarité et vos enfants jusqu’à leur 18 ans bénéficient de votre rattachement au système de sécurité sociale français. Ainsi à partir du moment où vous bénéficierez d’une affiliation à la protection universelle maladie, vos proches bénéficieront des mêmes droits que vous.

Dois-je souscrire une assurance privée ?

 

En amont de l’inscription de votre entreprise et si vous êtes déjà sur le territoire français depuis moins de 3 mois, il vous faudra souscrire à une assurance privée.

Par ailleurs, l’assurance maladie obligatoire ne couvre qu’une partie de vos frais de santé, laissant à votre charge un ticket modérateur (dans la plupart des cas équivalent à 30% des tarifs de remboursement de la sécurité sociale) et les éventuels dépassements d’honoraires pratiqués par votre professionnel de santé.

Adhérer à un contrat de complémentaire santé proposé par un organisme de complémentaire santé privé, permettra de couvrir en partie ou intégralement selon les termes du contrat signé, les frais de santé qui restent à votre charge.

Qu’est-ce qu’un numéro provisoire ?

 

Le « numéro identifiant d’attente », numéro provisoire délivré par la CPAM ou la CAF, est un numéro temporaire attribué sur présentation d’une seule des deux pièces requises pour l’attribution d’un numéro de sécurité sociale à une personne née à l’étranger.

Il sera transformé en numéro de sécurité sociale définitif dès présentation de la seconde pièce exigée. Sa composition ne changera pas au moment de cette transformation.

Quels sont les délais de réception de la carte vitale ?

 

Le délai de traitement des caisses primaires d’assurance maladie (CPAM) s’élève à 7 jours, auquel il faut rajouter le délai d’envoi par la Poste.

Qu'est-ce qu'une mutuelle ?

 

La sécurité sociale rembourse une partie de mes frais de santé. Pour être remboursé de tout ou partie du reste, je peux souscrire un contrat de complémentaire santé.

Plusieurs types d’organismes proposent des contrats de complémentaire santé : les mutuelles (qui sont majoritaires), les sociétés d’assurance, les institutions de prévoyance.

Comment me faire rembourser ?

 

Chez le médecin 

Quand je consulte un médecin, la présentation de ma carte Vitale à jour me permet d’être remboursé plus rapidement sans avoir à envoyer à l’assurance maladie ma feuille de soins par courrier.

Si le médecin n’est pas équipé pour lire les cartes Vitale ou bien si j’ai oublié ma carte Vitale, j’envoie par courrier à ma caisse d’assurance maladie la feuille de soins papier que me remet le médecin.

Si j’ai précisé à l’assurance maladie quelle était ma mutuelle, la feuille de soins est transmise directement à ma mutuelle par l’assurance maladie pour que ma mutuelle me rembourse ce qui reste à ma charge sur les frais liés à ma consultation.

 

En pharmacie 

Je présente ma carte Vitale à jour et ma carte de mutuelle pour ne payer au pharmacien que la part de la dépense qui n’est remboursée ni par la sécurité sociale ni par ma mutuelle le cas échéant.

Si tout est remboursé, je n’ai rien à payer en pharmacie.

Qu’est-ce qu’un médecin traitant ?

 

Le médecin traitant peut être généraliste ou spécialiste, exerçant en ville ou à l’hôpital, il joue un rôle central dans l’orientation et le suivi du patient tout au long de son parcours de soins.

Sa proximité avec le patient lui permet de jouer auprès de lui un rôle unique dans l’information sur la prévention, le dépistage, le suivi des maladies ainsi que l’éducation thérapeutique.

Le médecin traitant coordonne l’ensemble des soins reçus par son patient. Il l’oriente vers un médecin spécialiste « correspondant » ou un service hospitalier et centralise toutes les informations : résultats d’examens, diagnostics, traitements. Il dispose ainsi d’une vision globale de l’état de santé de son patient ; un véritable atout pour délivrer les soins les plus adaptés.

Pour ses patients en affection de longue durée (ALD), le médecin traitant est responsable de l’élaboration du protocole de soins, un outil de liaison entre praticiens qui contribue à renforcer la coordination des soins.

Qu'est-ce que le parcours de soins coordonnés ?

 

Le parcours de soins coordonnés consiste à confier au médecin traitant la coordination des soins pour votre suivi médical.

Il garantit une meilleure prise en charge des dépenses de santé.

Pour en bénéficier, un assuré doit choisir et déclarer un médecin traitant. Il implique de consulter en priorité son médecin traitant, pour son suivi médical si ce n’est pas le cas l’assuré sera moins bien remboursé (excepté pour les moins de 16 ans).

Cela ne concerne pas la consultation d’un chirurgien-dentiste, d’une sage-femme, d’un gynécologue, d’un ophtalmologue, d’un psychiatre ou neuropsychiatre, ni d’un stomatologue.

J’ai déjà résidé en France et possède un numéro de sécurité sociale, dois-je en demander un nouveau ?

 

Non, le numéro de sécurité sociale est unique pour chaque assuré et pérenne : il reste valable même s’il a été délivré il y a longtemps.

A un assuré ne correspond qu’un seul numéro de sécurité sociale et chaque numéro ne correspond qu’à un seul assuré.

J’ai des questions sur mon arrivée en France, qui puis-je contacter ?

 

Notre service Welcome to la French Tech répond à toutes vos questions dans le cadre de votre installation en France.

 

Grâce à « Mon parcours » vous pouvez également générer  un parcours personnalisé vous permettant de visualiser les principales démarches à accomplir avant et dans l’année de votre installation en France.

 

Contactez-nous !