Réunion

Habitants

866 506

Superficie

2 512 km²

Capitale régionale

Saint-Denis

Les territoires français d'outre-mer

Il existe 12 territoires d’outre-mer : la Guadeloupe, la Guyane française, la Martinique, la Réunion, Mayotte, la Nouvelle-Calédonie, la Polynésie française, Saint-Barthélemy, Saint-Martin, Saint-Pierre-et-Miquelon, les Terres australes et antarctiques françaises et les îles de Wallis-et-Futuna. Ensemble, ils regroupent près de 2,6 millions d’habitants. Grâce à ses territoires ultramarins, la France est le seul pays de l’UE présent sur trois océans différents. Ceux-ci contribuent à conforter le deuxième rang mondial de la France en termes de rayonnement maritime et participent de manière significative au déploiement des politiques maritimes et de « croissance bleue » du pays. Précurseurs « 100 % énergies renouvelables » de la transition énergétique et de la promotion des transports propres, ces territoires incarnent l’avenir de l’énergie.

La Réunion : l’Europe au milieu de l'océan indien

Forte de sa situation géographique unique, de son statut de région ultrapériphérique et de son environnement dynamique, la Réunion dispose de nombreux avantages concurrentiels qui facilitent l’accès aux marchés économiques de la zone Océan Indien, de l’Asie, du Moyen-Orient, de l’Afrique et de l’Europe.

L’île constitue une tête de pont idéale pour l’expansion des activités économiques dans ces régions. Son économie, orientée vers l’agriculture et le tourisme, est portée par la présence de grandes entreprises, ainsi que par un écosystème d’innovation en plein essor dont une technopole et un cluster centré sur la bioéconomie tropicale (Qualitropic) assurent la coordination.

 

Des filières d’excellence porteuses de compétences et de savoir-faire

Située dans l’océan indien, l’île de La Réunion offre aux investisseurs un environnement des affaires stable, sécurisé et moderne, idéal pour le développement de
projets d’investissement pérennes. 54 725 entreprises sont installées à La Réunion dans toutes les filières, notamment l’agritech, les cleantechs, le numérique et l’économie de la mer.

Dans le domaine des énergies renouvelables, la Réunion a pour objectif d’atteindre 50 % d’énergies renouvelables dans son mix-énergétique, puis une totale autonomie énergétique. Destination reconnue dans ce secteur, le territoire dispose notamment de parcs photovoltaïques innovants (Mangassaye et Bardzour).

Dans le numérique, les entreprises bénéficient d’opportunités notamment dans les domaines du numérique vert, de l’e-administration, des datacenters, des solutions anti-spams, de l’e-santé et des systèmes embarqués. En plus d’une demande forte, la région dispose d’expertises reconnues dans la conception de serveurs et sites Internet, d’animation et d’infographie (2e studio européen de colorisation et de compositing, Pipangaï).

 

Un fort potentiel de recherche et d’innovation

Impliquée dans des secteurs d’excellence, La Réunion attire sur son territoire les acteurs majeurs de la recherche française :

  • le CIRAD (Centre de coopération Internationale en Recherche Agronomique pour le Développement) ;
  • l’IRD (Institut de Recherche pour le Développement) ;
  • l’IFREMER (Institut Français de Recherches Géologiques et Minières) ;
  • le BRGM (Bureau de Recherches Géologiques et Minières) ;
  • l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale) ;
  • le CNRS (Centre nationale de la Recherche Scientifique) ;
  • l’IPGP (Institut de Physique du Globe de Paris) ;
  • Météo-France etc.

L’Université de La Réunion accueille et forme plus de 13 000 étudiants chaque année. S’y ajoutent des clusters innovants comme Qualitropic et Témergie (volet
Réunion du pôle Capenergies), des pôles technologiques tels TECHNOR et TECHSUD et la labellisation French Tech.

Cette concentration de talents scientifiques et ingénieristes attire les activités innovantes, à haute valeur ajoutée et confère à La Réunion un leadership régional inégalé, en particulier dans le numérique.

A La Réunion, le crédit d’impôt recherche s’applique au taux de 50 % jusqu’à 100 millions d’euros de dépenses éligibles puis à 5 % au-delà. Il s’agit du meilleur traitement fiscal de la R&D dans l’OCDE.

 

Un hub multimodal ouvert sur l’international

La Réunion dispose d’une position géostratégique à la confluence des nouvelles routes de la Soie, de l’Afrique australe & orientale, de la péninsule arabique et de l’Asie du Sud-Est.

Des infrastructures aux standards européens offrent les services d’un hub multimodal : l’aéroport Roland Garros (2,3 millions de passagers en 2017 et une capacité fret de 40 000 tonnes par an), le grand port maritime de La Réunion (port d’intérêt national cumulant les fonctions de gare maritime, port de commerce, base navale, port de plaisance et port de pêche) et plus de 1200km de routes.

Des infrastructures numériques sophistiquées couvrent intégralement le territoire (satellite, câbles sous-marins en fibre optique, réseau haut débit 4G). Cette région française et européenne offre donc un accès privilégié aux marchés économiques de sa zone géographique et au marché européen.

 

Des opportunités importantes dans le tourisme grâce à patrimoine naturel et culturel d’exception

Le secteur touristique offre de nombreuses opportunités aux entreprises.

La Réunion dispose de 40 kms de plages, de lagons, des récifs coralliens et de plus de 1000 kms de sentiers balisés, un parc national de 105 000 hectares et une réserve naturelle marine. Le patrimoine culturel compte 140 monuments historiques dont 20 classés, 5 musées de France, des théâtres et des festivals culturels.