Guyane

PIB régional

3 806 M€

Habitants

269 352

Superficie

83 534 km²

Capitale régionale

Cayenne

Les territoires français d'outre-mer

Il existe 12 territoires d’outre-mer : la Guadeloupe, la Guyane française, la Martinique, la Réunion, Mayotte, la Nouvelle-Calédonie, la Polynésie française, Saint-Barthélemy, Saint-Martin, Saint-Pierre-et-Miquelon, les Terres australes et antarctiques françaises et les îles de Wallis-et-Futuna. Ensemble, ils regroupent près de 2,6 millions d’habitants. Grâce à ses territoires ultramarins, la France est le seul pays de l’UE présent sur trois océans différents. Ceux-ci contribuent à conforter le deuxième rang mondial de la France en termes de rayonnement maritime et participent de manière significative au déploiement des politiques maritimes et de « croissance bleue » du pays. Précurseurs « 100 % énergies renouvelables » de la transition énergétique et de la promotion des transports propres, ces territoires incarnent l’avenir de l’énergie.

Guyane: Une présence européenne en Amérique du sud

La Guyane se situe sur la côte nord-atlantique de l’Amérique latine. Sa croissance repose sur une situation géostratégique exceptionnelle, une main d’œuvre qualifiée et compétitive et d’abondantes ressources naturelles. Les activités liées à l’aéronautique, axées sur le Centre spatial guyanais et plusieurs centres de recherche, expliquent que la Guyane figure en deuxième position de l’ensemble des régions françaises pour le nombre d’emplois dans la recherche, juste derrière le Grand Paris.

La Guyane abrite également des ressources considérables (or, fer, bauxite et diamants) et de grands trésors écologiques : la forêt amazonienne recouvre 95 % de sa superficie, soit plus de huit millions d’hectares. Le commerce des produits de la mer place Cayenne à la quatrième place des ports de pêche français.

 

Un marché en croissance tourné vers deux continents

Localisée à la pointe nord-est de l’Amérique latine, la Guyane française est la seule région du continent faisant partie des 7 régions ultrapériphériques européennes.

Elle base sa croissance sur son positionnement géostratégique unique offrant aux investisseurs un hub multimodal tourné vers le continent américain et l’Europe (aéroport international, ports maritimes, liaisons fluviales et routes), son taux de croissance démographique très élevé (sa population devrait doubler d’ici à 2040 pour atteindre le demi-million d’habitants), sa main d’œuvre qualifiée et compétitive, la richesse de ses ressources naturelles.

La Guyane connait ainsi un rythme exceptionnel d’expansion économique : en 2017, au sein de la zone « Amérique du Sud », la Guyane s’affirmait au 3e rang en termes de PIB par habitant.

 

Un tissu productif porté par le dynamisme de l’activité spatiale et offrant des opportunités dans plusieurs secteurs

Trois territoires à fort potentiel ont été labellisés en 2019 « Territoires d’industrie » : Cayenne, Kourou et Saint Laurent-du-Maroni.

Le Centre spatial guyanais (CSG) situé à Kourou sert de base opérationnelle pour les lanceurs, Soyouz et Vega. Il s’étend sur environ 700 km2 et regroupe l’ensemble des infrastructures de lancement exploitées par Arianespace et ses partenaires (installations de production, de préparation, d’assemblage, etc.). L’activité spatiale (16 % du PIB) et la présence de plusieurs centres de recherche confèrent à la Guyane la plus forte part d’emplois de recherche des régions françaises, juste derrière l’Ile de France. Avec 11 % des salariés, les services aux entreprises sont également fortement implantés.

Les secteurs agroalimentaire, cosmétique, énergies renouvelables, l’industrie de manière générale, tourisme, production audiovisuelle, santé… offrent des opportunités importantes aux investisseurs.

Les startups sont accueillies dans des incubateurs et des pépinières d’entreprises pour développer leur concept et trouver des financements. La Guyane présente un environnement tech accueillant pour les entrepreneurs.

 

D’importantes richesses naturelles

La forêt amazonienne couvre 95 % de son territoire, soit plus de 8 millions d’hectares. Elle est composée de plus de 1 200 espèces d’arbres, dont de nombreux bois précieux. La filière bois est l’une des activités économiques majeures. La région souhaite mener une stratégie de développement et, d’ici 10 ans, tripler ses volumes de bois d’œuvre exploités.

Cette richesse exceptionnelle en matière de biodiversité place également la Guyane comme un territoire idéal pour le développement des biotechs, des cosmétiques et de la pharmacopée.

 

Une biodiversité marine exceptionnelle

La Guyane possède une biodiversité marine exceptionnelle.

On évalue à une quarantaine, le nombre d’espèces de poissons pouvant être commercialisés. La pêche s’y est développée avec l’exploitation industrielle de deux ressources : le vivaneau et la crevette. La pêche représente le 3e secteur en valeur à l’exportation. Chaque année, environ 5 000 tonnes de produits de la mer sont débarquées sur les différents ports du littoral, faisant de Cayenne le 4e port de pêche français.