Je suis actuellement à l’étranger

Dans le cadre d’un voyage en provenance d’un pays de l’espace européen ou en dehors de celui-ci, les voyageurs souhaitant venir sur le territoire français doivent s’assurer de respecter :

  • Les conditions d’entrée sur le territoire français en se munissant le cas échéant de l’attestation pertinente justifiant leur déplacement selon leur nationalité et leur pays de provenance ;
  • Les mesures de contrôle sanitaire : tests préalables et/ou à l’arrivée et déclaration sur l’honneur de l’ absence de symptômes, absence de statut de cas contact, respect d’une période d’isolement selon le pays de provenance ;
  • Les règles habituelles régissant le droit au séjour : présentation à la frontière d’un passeport en cours de validité accompagné des documents requis selon le projet de séjour (visa de long séjour, titre de séjour ..)

Retrouvez ci-dessous toutes les informations pertinentes selon votre lieu de destination ou de provenance.

Actuellement à l’étranger, suis-je autorisé(e) à entrer en France ? 

Je suis actuellement au sein de l'espace européen ( Union européenne, Andorre, Islande, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Saint-Marin, Suisse et Vatican )

 

Les voyages dans l’espace européen (Union européenne, Andorre, Islande, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Saint-Marin, Suisse et Vatican) sont actuellement autorisés. Néanmoins, les voyages non essentiels sont fortement déconseillés.

 

Néanmoins, les voyageurs arrivant d’un pays de l’espace européen mais ayant séjourné dans les 30 jours précédant leur arrivée dans un pays extérieur à l’espace européen devront respecter la procédure applicable aux voyageurs arrivant d’un pays extérieur à l’espace européen.

Je suis actuellement dans un pays extérieur à l'espace européen

 

Les frontières extérieures à l’espace européen sont fermées sauf exception.

 

Depuis le 31 janvier 2021, toute entrée en France en provenance d’un pays extérieur à l’espace européen est désormais conditionnée à la justification d’un motif impérieux que vous soyez citoyen français, d’un pays de l’espace européen ou d’un pays tiers à l’espace européen, dont le Royaume-Uni.

 

Selon votre nationalité, vous devrez vous référer à l’attestation de déplacement et de voyage pertinente pour connaître les motifs impérieux pouvant s’appliquer à votre situation.

Retrouvez les attestations pertinentes sur le site du Ministère de l’intérieur

 

Ainsi tout voyageur en provenance d’un pays tiers, autorisé à entrer, sur le territoire français doit être en possession de l’une de ces attestations : disponibles ici. Elles sont destinées à vérifier le motif de déplacement des passagers souhaitant entrer sur le territoire français parmi l’un des motifs énumérés. Ces attestations sont à présenter aux compagnies de transport, avant l’utilisation du titre de transport, par les passagers qui souhaitent voyager à destination de la France. Des documents justificatifs seront demandés (par exemple justificatifs de domicile, lettre de mission émanant de l’employeur, etc.).

Elles seront aussi à présenter aux autorités en charge du contrôle des frontières intérieures et extérieures.

Actuellement à l’étranger, vous vous interrogez sur votre situation ? Laissez-vous guider et n’hésitez à nous contacter pour toute précision via notre formulaire de contact.

 

Retrouvez également notre FAQ sur les mesures financières et sociales portées par le gouvernement.

Nous contacter

Actuellement à l’étranger, je suis autorisé(e) à entrer en France, existe-t-il des contraintes particulières d’ordre sanitaire ?

Plusieurs mesures ont été établies afin de prévoir des contrôles sanitaires aux frontières pour les voyageurs souhaitant entrer sur le territoire français.

Voyageurs en provenance d'un pays de l'espace européen ( Union européenne, Andorre, Islande, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Saint-Marin, Suisse et Vatican )

 

Les frontières au sein de l’espace européen sont actuellement ouvertes. Néanmoins, les voyages non essentiels sont fortement déconseillés.

 

Néanmoins, les voyageurs arrivant d’un pays de l’espace européen mais ayant séjourné dans les 30 jours précédant leur arrivée dans un pays extérieur à l’espace européen devront respecter la procédure applicable aux voyageurs arrivant d’un pays extérieur à l’espace européen.

 

  • Tous les voyageurs de 11 ans ou plus en provenance d’un État membre de l’Union européenne, d’Andorre, d’Islande, du Liechtenstein, de Monaco, de Norvège, de Saint-Marin, de Suisse ou du Vatican (par voie routière, ferroviaire, aérienne ou maritime), doivent désormais disposer de la preuve d’un test RT-PCR négatif à la Covid-19 effectué dans les 72 heures avant le départ.

Seuls les transporteurs routiers, les travailleurs frontaliers et les résidents des bassins de vie frontaliers dans un rayon de 30 km autour de leur domicile sont exemptés de cette obligation.

Ils doivent également se munir d’une attestation sur l’honneur attestant qu’ils ne présentent pas de symptôme à la Covid-19, qu’ils n’ont pas connaissance d’avoir été en contact avec un cas confirmé à la Covid-19 dans les 14 jours avant le voyage et qu’ils acceptent qu’un test de dépistage puisse être réalisé à leur arrivée sur le territoire français.

 

  • Tous les voyageurs âgés de moins de 11 ans doivent se munir d’une attestation sur l’honneur attestant qu’ils ne présentent aucun symptôme à la Covid-19 et qu’ils n’ont pas connaissance d’avoir été en contact avec un cas confirmé au Covid-19 dans les 14 jours précédant le voyage.

 

Les voyageurs en provenance d’un pays où un test RT-PCR ne pourra pas être réalisé avant le départ pourront solliciter au consulat une dispense de présentation de ce test au départ. Ils se verront imposer un test à l’arrivée en France et devront rester à l’isolement pendant sept jours dans un hôtel figurant sur une liste arrêtée par les autorités françaises. Retrouvez la liste ici 

Voyageurs en provenance d'un pays hors de l'espace européen

 

Les voyageurs âgés de 11 ans ou plus autorisés à venir en France devront se munir :

  • de l’attestation qui correspond à leur situation qui inclut le justificatif du motif impérieux qu’ils soient français, citoyens d’un pays de l’espace européen ou de tout autre pays  ;
  • avoir la preuve d’un test RT-PCR négatif à la Covid-19 réalisé dans les 72h avant le départ;
  • d’une déclaration sur l’honneur attestant :
  1. qu’ils ne présentent pas de symptôme d’infection à la covid-19 ;
  2. qu’ils n’ont pas connaissance d’avoir été en contact avec un cas confirmé de covid-19 dans les quatorze jours précédant le voyage ;
  3. qu’ils acceptent qu’un test ou un examen biologique de dépistage virologique de détection du SARS-CoV-2 puisse être réalisé à leur arrivée sur le territoire national ;
  4. qu’ils s’engagent à respecter un isolement de sept jours après leur arrivée en France métropolitaine et à réaliser, au terme de cette période, un autre test PCR.

 

Les voyageurs de moins de 11 ans devront présenter une déclaration sur l’honneur attestant :

  1. qu’ils ne présentent pas de symptôme d’infection à la covid-19 ;
  2. qu’ils n’ont pas connaissance d’avoir été en contact avec un cas confirmé de covid-19 dans les quatorze jours précédant le voyage ;
  3. qu’ils s’engagent à respecter un isolement de sept jours après leur arrivée en France métropolitaine.

 

Pour un voyage depuis le Royaume-Uni, le test PCR devra être réalisé sur le territoire britannique. Les tests antigéniques ne sont plus acceptés.

 

Pour les voyageurs à destination de l’un des départements et régions d’outre-mer, n‘hésitez pas à vérifier les mesures sanitaires applicables dans le territoire envisagé :

 

Les voyageurs en provenance d’un pays où un test RT-PCR ne pourra pas être réalisé avant le départ pourront solliciter au consulat une dispense de présentation de ce test au départ. Ils se verront imposer un test à l’arrivée en France et devront rester à l’isolement pendant sept jours dans un hôtel figurant sur une liste arrêtée par les autorités françaises. Retrouvez la liste ici 

Actuellement à l'étranger, suis-je concerné par des mesures de quarantaine en arrivant en France?

Les voyageurs en provenance de l'espace européen (Union européenne, Andorre, Islande, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Saint-Marin, Suisse et Vatican)

 

Les voyageurs en provenance de l’Union européenne, d’Andorre, d’Islande, du Liechtenstein, de Monaco, de Norvège, de Saint-Marin, de Suisse et du Vatican ne sont soumis à aucune mesure de quarantaine à leur entrée en France métropolitaine.

 

Néanmoins, les voyageurs arrivant d’un pays de l’espace européen mais ayant séjourné dans les 30 jours précédant leur arrivée dans un pays extérieur à l’espace européen devront respecter la procédure applicable aux voyageurs arrivant d’un pays extérieur à l’espace européen.

 

Si vous vous rendez dans l’un des départements et régions d’outre-mer, n’hésitez pas également à vérifier les mesures sanitaires applicables dans le territoire envisagé :

 

Les voyageurs en provenance d'un pays hors de l'espace européen

 

Les voyageurs âgés de 11 ans ou plus en provenance d’un pays extérieur à l’espace européen autorisés à venir en France devront ainsi se munir :

  • de l’attestation qui correspond à leur situation qui inclut le justificatif du motif impérieux qu’ils soient français, citoyens d’un pays de l’espace européen ou de tout autre pays  ;
  • avoir la preuve d’un test RT-PCR négatif à la Covid-19 réalisé dans les 72h avant le départ;
  • d’une déclaration sur l’honneur attestant :
  1. qu’ils ne présentent pas de symptôme d’infection à la covid-19 ;
  2. qu’ils n’ont pas connaissance d’avoir été en contact avec un cas confirmé de covid-19 dans les quatorze jours précédant le voyage ;
  3. qu’ils acceptent qu’un test ou un examen biologique de dépistage virologique de détection du SARS-CoV-2 puisse être réalisé à leur arrivée sur le territoire national ;
  4. qu’ils s’engagent à respecter un isolement de sept jours après leur arrivée en France métropolitaine et à réaliser, au terme de cette période, un autre test PCR.

 

Les voyageurs de moins de 11 ans en provenance d’un pays extérieur à l’espace européen devront présenter une déclaration sur l’honneur attestant :

  1. qu’ils ne présentent pas de symptôme d’infection à la covid-19 ;
  2. qu’ils n’ont pas connaissance d’avoir été en contact avec un cas confirmé de covid-19 dans les quatorze jours précédant le voyage ;
  3. qu’ils s’engagent à respecter un isolement de sept jours après leur arrivée en France métropolitaine.

 

Pour un voyage depuis le Royaume-Uni, le test PCR devra être réalisé sur le territoire britannique. Les tests antigéniques ne sont plus acceptés.

 

Si vous vous rendez dans l’un des départements et régions d’outre-mer, n’hésitez pas également à vérifier les mesures sanitaires applicables dans le territoire envisagé :

 

Les voyageurs en provenance d’un pays où un test RT-PCR ne pourra pas être réalisé avant le départ pourront solliciter au consulat une dispense de présentation de ce test au départ. Ils se verront imposer un test à l’arrivée en France et devront rester à l’isolement pendant sept jours dans un hôtel figurant sur une liste arrêtée par les autorités françaises. Retrouvez la liste ici 

Actuellement à l’étranger, je réside habituellement en France, comment rejoindre mon domicile ?

Citoyen français ou de l’espace européen (Union européenne, Andorre, Islande, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Saint-Marin, Suisse et Vatican), je suis actuellement à l’étranger

 

Les déplacements au sein de l’espace européen sont pour l’instant autorisés. Toutefois, les voyages non essentiels sont fortement déconseillés. 

 

Les voyageurs arrivant d’un pays de l’espace européen mais ayant séjourné dans les 30 jours précédant leur arrivée dans un pays extérieur à l’espace européen devront respecter la procédure applicable aux voyageurs arrivant d’un pays extérieur à l’espace européen.

 

Depuis le 31 janvier 2021, toute entrée en France en provenance d’un pays extérieur à l’espace européen est désormais conditionnée à la justification d’un motif impérieux que vous soyez citoyen français, d’un pays de l’espace européen ou d’un pays tiers à l’espace européen, dont le Royaume-Uni.

 

En tant que citoyen français ou d’un pays de l’Union européenne, Andorre, Islande, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Saint-Marin, Suisse ou du Vatican, vous devrez ainsi justifier l’un des motifs impérieux suivant :

  • Motif sanitaire impérieux relevant de l’urgence ;
  • Motif familial impérieux relevant du cas de force majeure ;
  • Motif professionnel impérieux ne pouvant être différé ;
  • Retour vers la résidence principale en France (valable uniquement si le départ du territoire métropolitain est antérieur au 31 janvier 2021 ou a été justifié par un motif impérieux) ;
  • Transit de moins de 24 heures en zone internationale.

Retrouvez l’ attestation pertinente à remplir sur le site du Ministère de l’intérieur

 

Cette attestation est à présenter aux compagnies de transport, avant l’utilisation du titre de transport, par les passagers qui souhaitent voyager à destination de la France. Des documents justificatifs seront demandés (par exemple justificatifs de domicile, lettre de mission émanant de l’employeur, etc.).

Elle sera aussi présentée aux autorités en charge du contrôle des frontières intérieures et extérieures.

 

Chaque pays membre de l’Union européenne a adopté des mesures afin de ralentir et freiner la propagation du virus, parmi lesquelles des restrictions en matière de déplacements et des contrôles aux frontières.

Pour ceux qui sont actuellement en dehors de l’espace européen, n’hésitez pas à vous rapprocher des services consulaires.

Citoyen d’un Etat tiers à l'espace européen

 

Afin de limiter les contaminations qui pourraient résulter des mouvements internationaux de personnes, la France et ses partenaires européens ont décidé d’interdire les entrées des ressortissants étrangers sur un territoire regroupant l’Union Européenne et l’espace Schengen. Cette restriction provisoire est valable depuis le mardi 17 mars 2020 et jusqu’à nouvel ordre. Elle s’applique à la France comme aux autres Etats de l’Union européenne et de l’espace Schengen.

 

Les déplacements au sein de l’espace européen sont pour l’instant autorisés. Toutefois, les voyages non essentiels sont fortement déconseillés. 

 

Les voyageurs arrivant d’un pays de l’espace européen mais ayant séjourné dans les 30 jours précédant leur arrivée dans un pays extérieur à l’espace européen devront respecter la procédure applicable aux voyageurs arrivant d’un pays extérieur à l’espace européen.

 

Depuis le 31 janvier 2021, toute entrée en France en provenance d’un pays extérieur à l’espace européen est désormais conditionnée à la justification d’un motif impérieux que vous soyez citoyen français, d’un pays de l’espace européen ou d’un pays tiers à l’espace européen, dont le Royaume-Uni.

 

Vous devrez vous référer à l’attestation de déplacement et de voyage pertinente pour les ressortissants des pays hors de l’espace européen pour connaître les motifs impérieux pouvant s’appliquer à votre situation. 

Retrouvez l » attestation pertinente sur le site du Ministère de l’intérieur

 

Cette attestation est à présenter aux compagnies de transport, avant l’utilisation du titre de transport, par les passagers qui souhaitent voyager à destination de la France. Des documents justificatifs seront demandés (par exemple justificatifs de domicile, lettre de mission émanant de l’employeur, etc.).

Elle sera aussi présentée aux autorités en charge du contrôle des frontières intérieures et extérieures.

Bon à savoir : Si vous résidez habituellement en dehors de l’espace européen, le Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères vous recommande d’éviter autant que possible les déplacements internationaux, même pour revenir sur le territoire national, à moins que des raisons impératives ne vous y contraignent. Le Ministère précise, si certaines personnes jugent nécessaire de rentrer en France, notamment au regard de leurs conditions sanitaires, elles doivent se faire connaître des ambassades et consulats français du pays de résidence au plus vite.

Résidant dans un pays membre de l’espace Schengen, puis-je me déplacer pour raisons professionnelles ?

Les déplacements au sein de l’espace européen (Union européenne, Andorre, Islande, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Saint-Marin, Suisse et Vatican) sont pour l’instant autorisés. Toutefois, les voyages non essentiels sont fortement déconseillés.

Reportez-vous aux mesures sanitaires à respecter pour tout voyage en provenance d’un pays membre de l’espace Schengen et à destination de la France.

 

Je suis en possession d’un visa délivré par le Consulat de mon pays de résidence, puis-je venir en France ?

 

Depuis le 31 janvier 2021, toute entrée en France en provenance d’un pays extérieur à l’espace européen est désormais conditionnée à la justification d’un motif impérieux que vous soyez citoyen français, d’un pays de l’espace européen ou d’un pays tiers à l’espace européen, dont le Royaume-Uni.

 

Selon votre nationalité, vous devrez vous référer à l’attestation de déplacement et de voyage pertinente pour connaître les motifs impérieux pouvant s’appliquer à votre situation.

Retrouvez les attestations pertinentes sur le site du Ministère de l’intérieur

 

Les citoyens de pays extérieurs à l’espace européen titulaires d’un visa de long séjour, actuellement en dehors de celui-ci, et ne résidant pas préalablement en France se verront en principe opposer un refus d’entrée, qu’ils soient titulaires d’un passeport ordinaire ou diplomatique.

Toutefois peuvent désormais entrer en France, sans y avoir au préalable leur résidence principale notamment :

  • les étudiants s’installant en France pour le second semestre universitaire dans le cadre d’un programme d’un établissement d’enseignement supérieur ;
  • les  chercheurs s’installant en France à l’invitation d’un laboratoire de recherche, pour des activités de recherche nécessitant impérativement une présence physique ;
  • les ressortissants de pays tiers disposant d’un visa de long séjour de type « passeport Talent ».

D’autres situation spécifiques sont prévues, n’hésitez pas à vous référer à l’attestation de voyage pertinente disponible sur le site du Ministère de l’intérieur.

J’ai demandé un visa de court séjour ou un visa de long séjour auprès du Consulat français, qu’en est-il du traitement de ma demande ?

 

En raison de la crise sanitaire liée à la Covid-19, la délivrance des visas s’effectue dès lors que les conditions sanitaires locales le permettent.