Actualités

Brexit : ce qui va changer pour les citoyens britanniques après le 29 mars 2019

Publié le 13 mars 2019


Lors du sommet extraordinaire du 25 novembre 2018, le projet d’accord sur les futures relations de l’Union Européenne et du Royaume-Uni a été approuvé par les dirigeants européens.

Cet accord a pour objectif de préparer la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne par la mise en place d’une période transitoire jusqu’au 31 décembre 2020.

Pour plus d’informations sur le contenu du projet d’accord, n’hésitez pas à consulter la rubrique dédiée du site du Conseil de l’UE.

Si cet accord n’est pas approuvé avant le 30 mars 2019 par les parlementaires britanniques, le Royaume-Uni quittera l’Union européenne sans période transitoire : le scénario dit « no-deal » (sauf si le Brexit est différé, après accord de l'Union Européenne, au plus tard à la fin du mois de juin 2019).

Dans cette hypothèse de "no deal", l’ordonnance publiée le 7 février régira les droits d’entrée, de séjour, de travail et ainsi que les droits sociaux des ressortissants britanniques résidant en France, sous réserve de réciprocité des autorités britanniques.

Bon à savoir: 

Le gouvernement français a mis en ligne un site d’information générale sur les conséquences envisageables du Brexit pour les particuliers et les entreprises : https://brexit.gouv.fr.

Le gouvernement britannique consacre également une page spécifique à ces considérations : https://www.gov.uk/guidance/living-in-france.



Vous êtes citoyen britannique et vous vous interrogez sur les conséquences du Brexit ? Laissez-vous guider :