Comment réagir en cas de refus ?

 

L’autorité consulaire ou diplomatique est susceptible de refuser la demande de visa. Son refus doit toujours être motivé par écrit.

Le ressortissant dispose d’un recours gracieux à l’encontre de cette décision auprès de l’autorité compétente afin que celle-ci se prononce à nouveau. Ce droit de recours est gratuit.

La Commission de recours contre les décisions de refus de visa d'entrée en France (CRV) peut également être saisie.