Comment obtenir votre visa de court séjour ?

 

Où s’adresser ?

La demande doit être faite auprès de l’ambassade ou du consulat de France de l’Etat de résidence du demandeur.

Trouvez l’autorité diplomatique ou consulaire compétente.

 

Lors du traitement de la demande de visa, les services des visas reçoivent généralement en rendez-vous les demandeurs dans leurs locaux. Certaines formalités, comme la prise de rendez-vous ou le dépôt du dossier, peuvent être confiées à des prestataires de service extérieurs.

  

Vous envisagez de vous rendre dans plusieurs pays de l’Espace Schengen ? A qui s’adresser ?

Dans l’hypothèse de courts séjours successifs dans plusieurs Etats de l’Espace Schengen, les autorités compétentes pour délivrer le visa de court séjour sont :

  • celles du pays de destination principale du voyage. L’objet et la durée du séjour sont alors appréciés ;
  • celles de l’Etat identifié comme le point d'entrée du ressortissant dans l'Espace Schengen si la destination principale ne peut pas être clairement déterminée.
 

Quand commencer les démarches ?

Les délais de traitement des demandes de visa de court séjour peuvent varier suivant les ambassades et consulats.

Les démarches peuvent être entreprises au plus tôt 3 mois avant la date souhaitée d’arrivée en France.

 

Quels sont les documents requis ?

 

Bon à savoir : tous les documents sont obligatoirement présentés en langue française (originaux accompagnés d’un jeu de photocopies).

L’instruction de la demande de visa débutera à réception d’un dossier complet.

 

Pour introduire une demande de visa de court séjour, le demandeur doit en principe présenter les documents suivants :

  • un passeport délivré :
    • depuis moins de 10 ans ; et dont
    • la durée de validité est d'au moins 3 mois supérieure à la date prévue du départ du territoire français ;
  • le formulaire de demande de visa court séjour (CERFA n°14076*02) dûment complété, daté et signé ;

  • 3 photos d’identité conformes aux normes ;

  • la preuve de l’existence de ressources suffisantes :
    • 32,50 € par jour pour l'étranger détenant une attestation d'accueil ;
    • 65 € s’il est muni d'une preuve de réservation d'une chambre d'hôtel ;
    • 120 € s’il ne possède aucune preuve de réservation d’une chambre d’hôtel.

  • la preuve de garantie de rapatriement vers le lieu de résidence habituelle du ressortissant étranger ;

  • la preuve de la souscription à une assurance couvrant les dépenses médicales et hospitalières, d’un montant minimum de 30 000 € ;

  • des justificatifs relatifs au motif et aux conditions du séjour :
    • séjour touristique : réservation d’hôtel avec le nom du demandeur, contrat de location, etc. ;
    • visite familiale ou privée : original et photocopie d’un justificatif d’hébergement (attestation d’accueil) ;
    • transit : réservations de transport, visa pour la destination finale, etc. ;
    • voyages d’affaires : lettre de l’invitation de l’hôte (société, organisateur de séminaire ou de conférence, etc.) ;
    • stages et formation : convention de stage.

Les consulats et ambassades françaises mettent à la libre disposition du public, sur leur site internet ou dans leurs locaux, la liste précise des documents à fournir à l’appui d’une demande de visa, adaptée à l’objet du séjour et la situation personnelle du ressortissant étranger.

Consultez le site de l’autorité compétente pour plus de détails.

 

Justificatif d’hébergement

Tout étranger qui déclare vouloir séjourner en France pour une durée n'excédant pas 3 mois, dans le cadre d'une visite familiale ou privée notamment, doit présenter un justificatif d'hébergement.

Ce justificatif d’hébergement peut prendre la forme d’une réservation d’hôtel ou encore d’une attestation d’accueil émanant de la personne l’accueillant à son domicile. La demande est faite par cette dernière à la mairie de son lieu de résidence et signée sur place sur le formulaire Cerfa n°10798*03.

Coût : 30 €